BFMTV : Christophe Diot, chercheur, innovateur et précurseur

De CNRLIB
Aller à : navigation, rechercher


Un article de Clarisse Burger du 24/10/2003

____


Après avoir passé quelques années à l'Inria, à Sophia-Antipolis, dans l'équipe de Christian Huitema ­ alors directeur de recherche du projet Rodéo (définition et expérimentation de nouveaux protocoles de communications), puis président de l'IAB (Internet Architecture Board) de 1993 à 1995 et auteur du livre Et Dieu créa l'internet ­, Christophe Diot part dans la Silicon Valley en fin 1998. Il y monte le laboratoire de recherche de l'opérateur Sprint. Et ce pendant les belles années de la bulle internet et de la recherche informatique et des télécoms ! De là sortent des travaux d'optimisation des performances du réseau backbones. Au laboratoire Intel de bénéficier de son expertise...


Il quitte la Silicon Valley et crée chez Intel, à Cambridge, une unité de recherche dédiée aux futures technologies des ordinateurs personnels. L'exemple type d'une carrière américano-européenne.

Il partage aujourd'hui son temps entre Cambridge, en Angleterre, et la côte niçoise. Christophe Diot n'aime pas l'immobilisme. De retour en Europe depuis le début de l'année, il est chargé de mettre sur pied l'unité de recherche dédiée aux nouvelles technologies pour le laboratoire Intel Research à Cambridge (Angleterre). Christophe Diot n'a pas quitté la Silicon Valley, où il a vécu cinq ans, pour se contenter d'un poste ronflant de directeur de recherche en Europe.Il recrute, publie, organise des conférences, et repère les projets innovants d'Intel Research en Europe.

Les quatre laboratoires d'Intel situés à Berkeley, Seattle, Pittsburgh, aux Etats-Unis, et Cambridge, en Grande-Bretagne ont pour but d'inventer, dans les cinq à dix prochaines années, les nouvelles technologies dédiées aux ordinateurs personnels et aux autres périphériques, tels que les PDA ou les téléphones cellulaires, précise Christophe Diot. Dans ce contexte, sa mission est d'y développer une expertise pointue, notamment dans le domaine des réseaux chez Intel Research Europe. Il a pour tâche d'y constituer un nouveau groupe de recherche multidisciplinaire, qui puisse atteindre les objectifs mentionnés.

Sa principale motivation ?

Rendre faisable l'intégration de ces futures technologies aux produits Intel. L'important n'est pas d'aller vite, mais de fournir les bonnes fonctionnalités, ajoute, enthousiaste, le chercheur. Il ne s'agit pas de recherche directement appliquée. Mon unité fait de la veille technologique dans des domaines aussi variés qu'internet, le nomadisme ou le peer to peer. 'Les trois premiers mois, Christophe Diot a dû s'adapter à la stratégie du constructeur américain Intel et élargir son réseau de partenaires. L'écoute, la veille technologique et le sens du relationnel sont ses qualités reconnues.

Ma tâche la plus difficile, lors de mes cent premiers jours, a été d'acquérir la culture de l'entreprise, d'identifier et de repérer les partenaires importants, qui allaient m'aider à atteindre mes objectifs, ajoute-t-il. Des partenaires comme l'Université de Cambridge ou les autres groupes de recherche du constructeur Intel, ou encore d'autres unités issues de la communauté scientifique.

Nous avons recruté depuis le début de l'année de très bons profils de nationalités différentes, venant d'Europe et des Etats-Unis. Notre équipe est actuellement constituée de douze personnes, qui s'attaquent aux problématiques liées aux réseaux. 'Une mission qui n'angoisse pas Christophe Diot, un chercheur senior connaissant bien les rouages de la recherche, tant française qu'anglo-saxonne.


Profil

Formation : ingénieur, cursus universitaire à Grenoble, doctorat en informatique en 1991 ( Etude des performances des protocoles de communication sur des processeurs spécialisés ).
Expérience : 1993, chercheur à l'Inria, à Sophia-Antipolis, dans l'équipe de Christian Huitema. De 1998 à 2003 : création d'un nouveau groupe de recherche internet chez l'opérateur Sprint, aux Etats-Unis.
Retour en Europe en 2003 pour créer une unité de recherche multidisciplinaire au sein de l'Intel Research, à Cambridge (Grande-Bretagne).

Le poste

Mission : dirige l'unité de recherche dédiée aux nouvelles technologies au sein du laboratoire de recherche européen d'Intel à Cambridge, développe des compétences réseaux au sein du laboratoire afin de créer un groupe de travail capable de concevoir les futures technologies ­ PDA, téléphones cellulaires, etc.

Innovation

La toute nouvelle équipe de l'unité de recherche de Christophe Diot au laboratoire Intel Research, à Cambridge, identifie aujourd'hui les thèmes généraux de recherche prioritaires ­ les réseaux de communauté (réseaux distribués de services), des réseaux de capteurs, des technologies de mesure. ' Nous sommes aujourd'hui dans la phase de lancement des travaux de recherche, et nous élaborons un réseau de coopération avec la communauté de recherche européenne.
"Parmi nos nouveaux objectifs, nous tentons aussi de déployer en Europe des projets expérimentaux, comme une infrastructure partagée de recherche nommée planet-lab (www.planet-lab.org). Ce qui permettrait à n'importe quel chercheur ou à n'importe quelle société de tester ou de prototyper, au travers d'un réseau mondial constitué de groupes de PC, de nouvelles applications destinées aux utilisateurs internet. "