Le mot du Président du CNRS - questions soulevées

De CNRLIB
Aller à : navigation, rechercher


Liste des formations 2017 du CNRS


LE MOT DU PRÉSIDENT


Il n’est jamais inutile de rappeler que la mission première du CNRS est de repousser les frontières de la connaissance en développant une recherche d’excellence qui rayonne au niveau mondial. Ce que l’on sait moins, c’est qu’il a aussi pour mission de transférer les savoirs et savoir-faire acquis dans les laboratoires vers le monde socio-économique, afin de favoriser l’innovation technologique de nos entreprises et de nos services publics (hôpitaux, services de l’Etat et des collectivités territoriales...). La formation des chercheurs, ingénieurs et techniciens d’entreprises est un outil essentiel de ce transfert de compétences. Rencontrer une équipe d’experts à l’occasion d’une formation courte est bien souvent la porte d’entrée vers des collaborations plus approfondies qui peuvent aider les entreprises et clients publics à innover.

Ces formations répondent à un réel besoin, puisque l’activité de CNRS formation entreprises s’est accrue de 90 % en 4 ans. En 10 ans, plus de 700 entreprises ont utilisé les services de CNRS formation entreprises dont 60 % de PME. L’offre de formation s’élargit chaque année à de nouveaux savoirs et savoir-faire développés dans les laboratoires pour mieux répondre aux besoins - 75 nouvelles formations sur les 227 prévues en 2017.

Les stages couvrent de très nombreux champs scientifiques, des big data aux biotechnologies en passant par la caractérisation des matériaux et la synthèse chimique avec une part importante du temps de formation réservée à l’expérimentation sur des plateformes de recherche. Nous avons le souci constant de rester à l’écoute des derniers développements issus des laboratoires afin de les transmettre aux professionnels du privé et du public grâce à un vivier d’experts très large qui peut répondre à des besoins spécifiques et faire du sur-mesure.

Les chercheurs, ingénieurs et techniciens dont les missions exigent le maintien d’un haut niveau de qualité et d’expertise proposent des formations pour valoriser leurs compétences, monter de nouveaux partenariats et accroître les ressources propres des laboratoires.

Ces formations sont aussi d’excellentes « vitrines » des laboratoires. Elles participent à la visibilité et au rayonnement de la science moderne et mondiale que le CNRS et ses partenaires construisent quotidiennement.


Alain Fuchs
Président du CNRS


annotation  Tout cela est vrai. Mais il y a "péché par omission" : "transférer les savoirs et savoir-faire acquis dans les laboratoires vers le monde socio-économique, afin de favoriser l’innovation technologique de nos entreprises et de nos services publics (hôpitaux, services de l’Etat et des collectivités territoriales...)" réclame d'inclure la recherche libre dans ce "monde socio-économique" et donc de trouver les solutions administratives pour cela.